04/07/2006

 

 

Confession,

 

Vos écrits, ce matin, sur ce champ de bataille

Ont transpercé, à vif, mon âme et mes entrailles

Mon Coeur vacille, vous avez trouvez la faille

Pour me séduire lâchement, vieille canaille!

 

Vos mots sont tendres, charmer est votre destin

Vous vous acharnez tant, dans un combat sans fin

Armé de confiance et les atouts en main

Votre vaillance triomphe, ignoble coquin!

 

Telle une proie, je me découvre prisonnière

De votre vénusté, à mes yeux, téméraire

Mon ami, vos pensées sont plutôt cavalières

Délivrez-moi de l'emprise, sombre guerrière!

 

En ce jour pluvieux, savourez votre victoire

Mon Coeur capitule, je me livre ce soir

Mon sang ruisselle, à l'idée de vous décevoir

Mon mariage s'annonce, plus aucun espoir!

 

22:23 Écrit par Delphine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

magnifique J'adore ce poème qui est si bien écrit. Il est superbe et c'est un grand plaisir de pouvoir le relire.

Bisous

Écrit par : Luciole | 05/07/2006

Le choix cornélien... "Ne pas lâcher la proie pour l'ombre"...
Mais ce n'est qu'une ombre maléfique
Et ce mariage, lui, sera bénéfique !
Souris à la vie, ne sois plus sombre...

Le 'vieux' sage (lol )

Écrit par : Jan Goure | 07/07/2006

Les commentaires sont fermés.