07/07/2006

 

 

Lune pleureuse

 

Sous le pitoyable édredon du lit conjugal,

Un homme cynique et d'une cruauté brutale

Terrorise sa femme de soupirs écorchés

La lune pleureuse appréhende les rudes touchés.

 

Tout n'est que prétexte pour déclencher la tempête,

Jaloux, envieux de ses propres enfants, il la guette.

Encore une raison pour provoquer sa colère

Subir les cris impudiques de son caractère.

 

Pour atténuer les insultes, les vexations,

Elle se livre, à corps perdu, dans ses effusions

Soucieuse de s'éloigner des récifs qui rodent,

Son âme si décharnée, s'abandonne à ses fraudes.

 

Cette femme reste taciturne, silencieuse

La honte et la peur paralysent la malheureuse

Tourbillonnant comme les belles feuilles d'Automne

Qui vous absorbent dans une terreur monotone.

 

 

22:30 Écrit par Delphine dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

j'ai comme!... un sentiment de déjà vécu, ce poème est de toute beauté malgré la cruauté de cet ignoble individu.
Magnifique texte douce Delphine.
Bonne nuit .
bisous doux.
COCO !

Écrit par : COCO ! | 07/07/2006

Coucou ! Bonjour Delphine,
En passant je te souhaite bon week-end.
Gros bisous de COCO !

Écrit par : COCO ! | 08/07/2006

Rejoins vite notre équipe. Tu as du talent, nous pas, on en a besoin.

Écrit par : élections 2006 | 08/07/2006

Même... En le lisant une seconde fois...J'ai l'impression que ce pourraient être mes mots...bien que tu as cet immense talent de les utiliser comme une grande artiste...Bravo mon ange de la Caroline du Sud...je me suis pas trompée cette fois ci.

Bisous ma tendre et douce amie!!!!

Écrit par : Nat | 09/07/2006

Les commentaires sont fermés.