08/07/2006

 

 

La flûte de l'enchanteur

  

Penché sur le creuset des plaisirs et des peines,

Doux sommet des collines de la vie, verveine,

La flûte de l'enchanteur, écume de feu

Hante le clair-obscur de ces bois épineux..

 

En cette aurore abricotée coulent à flots

Des vapeurs sulfureuses et des gouttes d'eau

Son âme si frivole, emplie de fantaisies

Crie dans l'extase frémissante de la nuit..

 

En flânant, elle régale ceux qui l'amusent

Jouissant de son arme, des flèches de ruse,

Savoureuse musique pour cette infidèle,

Une dépense folle de plaisirs charnels..

 

Fidélité? Un aveu chaste de faillite,

Les impulsions de sa chair deviennent un rite

Enfermant son crime et ses aspirations

Dans un labyrinthe sanglant de la passion..

 

19:26 Écrit par Delphine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La passion... Quand tu nous tiens...au rythme des notes douceresses sortant de la flûte de l'enchanteur...je suis enchantée par autant de talent et de douceur!!!!

Bon dimanche à toi et aux tiens Delphine!!

Écrit par : Nat | 09/07/2006

Tout dire avec des mots chosis... Oh ! la la, comme c'est bien dit...
Il est des flèches d'Eros, banc des
Qui voudront jouer de la flûte
comme du hautbois...ça va de soi !
Bisous d'un vieux connaisseur

Écrit par : jan goure | 09/07/2006

Les commentaires sont fermés.