11/01/2007

 

rad3DDF4

Braises brûlantes du désespoir

 

Perdu dans tes pensées, au fond de ce lourd chagrin

Tu rumines, silencieux, la sentence du médecin

Un sentiment de fatalité, et de malchance

Envenime la morsure, une déception immense.

 

Un sourire douloureux, une flamme lasse dans tes yeux

Implore comme un naufragé la grâce de Dieu

Le Cancer te consume à petits feux chaque soir

Et ravive les braises brûlantes du désespoir.

 

Noire comme une corneille, ma colère, elle, subsiste

Dans le regard voilé d’une belle ombre triste

Papy, cette cruelle foudre ruine tes illusions

Réveille-toi, ensemble, nous la combattrons!

 

Pour éloigner l’inquiétude, l’attente qui me ronge

J’inventerai un monde où l’espoir n’est plus songe

Des instants de bonheur, des moments de rire

Où nos étreintes prendront un gout d’avenir.

 

A mon papy qui m’a quittée le 29 Octobre 2006……..

 

 

 

 

 

23:17 Écrit par Delphine dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |