21/01/2009

A mon tresor,

Qu’il me tarde chaque soir de dévorer tes mots

Ceux qui m’accompagnent au travers de mes maux

Scintillante ta plume est à présent ma douce mélodie

Sans elle, je me meurs dans ma réalité sans vie….

 

Ton dernier poeme est l’apothéose de ton amour

Le beau, le vrai, celui que je te rends pour toujours

Je t’aime et de tes je t’aime je m’abreuverai

A jamais je demeure ton unique bien-aimée….

 

Je te confies mon coeur, prend en soin à jamais

Le tien est dans de bonnes mains, je le chérirai

Bel amant radieux, mon ame fragile t’appartient

Au delà des rêves, j’ose espérer un jour, enfin…

 

Je m’effondre dans tes proses tout doucement

Dans ce monde de tendresse, mon naufrage est imminent

A tes cotés, je me sens femme et tes je t’aime latents

Soufflent dans mes oreilles et mon Coeur en est friand….

 

 

 

13:42 Écrit par Delphine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.