21/01/2009

Amour virtuel

De toute sa splendeur et sa fragilité

Ces doux doigts ont enfin glissé sur le clavier

Deux mots enjoleurs qu’une femme souhaite

Un je t’aime, scintillant comme une paillette

 

Hésitant et introverti, il a semé

Dans mon Coeur la pagaille, oui je l’admets

Je me meurs de ses absences démesurées

Quand il s’eclipse, las, vers une autre contrée

 

Son amour virtuel se déploit de jour en jour

Le mien se bat et cherche en vain les détours

Pour ne pas unir rêve et réalité

Deux mondes purs qui ne peuvent coexister

 

Et pourtant de tes etreintes poetiques

Je me nourris telle une boulemique

Et tes proses elles me procurent de telles joies

Que je t’aime toi mon amour sans fois ni lois

 

23:41 Écrit par Delphine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.